• Ambiance et légendes

    La Loire étonne, la magie de l’ambiance change à chaque instant.

  • Ambiance et légendes

    La Loire étonne, la magie de l’ambiance change à chaque instant.

Ambiance et légendes

La Loire en canoë : notre activité principale et la passion d’Yvan depuis 1993 (18 ans d’encadrement nature).
Si vous avez envie de naviguer uniquement sans profiter des îles et de la nature ou que vous soyez un robinson paisible aimant la sieste et la découverte, nous adaptons les temps de navigation.

Nous sommes sur la partie la plus sauvage de la Loire des îles entre la rivière Allier et la Loire de Sancerre, avant d’arriver sur le grand fleuve et ses longues lignes droites.
Cette partie empruntée depuis plus de trente ans par les allemands amoureux de nature reste probablement un des rares endroits en France où la pratique du canoë sur la journée ou plusieurs jours se transforme en expédition nature très dépaysante et reposante. Parole de canadien habitué des grands espaces venu nous rencontrer.
Bonne bouffe, feu de bois, navigation avec observation de la nature, se retrouver entre amis.

La Loire étonne, la magie de l’ambiance change à chaque instant.

Ne croyez pas que la Loire est une mangeuse d’hommes et qu’elle est plus dangereuse qu’un autre cours d’eau. Simplement n’oubliez jamais qu’elle est puissante et ce calme apparent d’une Loire majestueuse, cache un courant toujours présent même sur une Loire en période estivale à l’étiage (basses eaux). Alors écoutez les conseils, ne la sous-estimé jamais, sachez la respecter et vous passerez un moment unique.

Deux précieux conseils qu’Yvan ne cesse de répéter depuis bientôt 20 ans

Cul de grève : effondrement d’agrégats fins en accumulation et suspension derrière une île en construction dans le contre-courant (apparente ou sous l’eau). Formation toujours en aval de l’île, souvent appelé à tort, sable mouvant. Un sable où l’on s’enfonce en haut d’une jambe en appui. La plateforme retrouve une stabilité après l’appui, sauf à l’extrémité avale qui fuit dans l’eau. Très souvent une différence de fond derrière, phénomène plus ou moins important. Assez impressionnant mais pas dangereux pour des nageurs sur notre secteur à condition une fois derrière, dans l’eau, de ne pas lutter contre le courant et vouloir revenir sur cette île. Nager vers l’aval et vers une berge. Je vous rappelle que cette différence de fond est à la base des légendes concernant les tourbillons qui n’ont jamais existé sur notre territoire mais qui sont souvent assimilés à des gens qui paniquent et qui s’épuisent à vouloir essayer de remonter le courant pour retrouver pied. Nagez vers le bas tout le temps, surveiller vos enfants et ne sous-estimé jamais la nature et le courant des rivières, même dans 1m d’eau .

Souches : la Loire est large alors anticipé pour les éviter comme sur tout cours d’eau pour ne pas vous retrouver coincé entre l’embarcation et l’obstacle. Un bateau plein d’eau peu resté coincé entre des branches même en basse eau. Soyer prudent dans ces zones où les arbres sont présents en bordure ou au milieu de la rivière.